USA : Fat shaming week, la scandaleuse campagne anti-rondes

Un site américain qui prône un retour à la virilité n’en finit pas de scandaliser le web après avoir créé la « Fat shaming week » qui consiste à ridiculiser les femmes en surpoids.

Fat shaming week : la campagnee anti-rondes scandaleuse

Révélé par les Inrocks, un phénomène plus que scandaleux a débarqué sur les réseaux sociaux de l’autre côté de l’Atlantique. A l’origine de cette campagne, le magazine en ligne Return of Kings, site clairement machiste et misogyne, qui interdit le droit de parole aux femmes et aux homosexuels, a lancé une semaine de dénigrement des femmes en surpoids. Les journalistes du site ont ainsi publié une série d’articles aux titres plus qu’explicites : « 5 raisons pour lesquelles les grosses n’ont pas droit à l’amour« , « 5 façons d’humilier une grosse lors d’un rencard », « l’obésité est une menace plus grande qu’Al-Qaïda » ou encore « 10 signes qui prouvent qu’elle est une Internet secret Fatty« . Les réseaux sociaux ont alors pris le relai comme sur Twitter ou le hashtag #FatShamingWeek a fait enfler le phénomène. Le site Return of Kings, loin de faire son mea culpa, se félicite même du succès de sa semaine anti-rondes et en remet une couche dans une petite revue de presse subtilement appelée « Corpulent Succes ». Alors qu’une récente étude prouverait que les femmes sont plus heureuses en 44 qu’en 34, nous on aimerait bien que ce genre de dénigrement rétrograde et scandaleux cesse. N’est ce pas M. Lagarfeld ?

KIKO_PromoRossetti_728x90