Le duo franco-britannique Tomorrow’s World sort son 1er opus

Un homme, une femme, un binôme musical. Lui, est français, c’est Jean-Benoît Dunckel, la moitié de Air. Elle est anglaise, et s’appelle Lou Hayter. Elle appartenait au groupe New Young Poney Club. Ensemble, ils sont Tomorrow’s World et ont sorti au début du mois, leur tout premier album.

tomorrow s world

Electroniques et hypnotiques, lancinants et fascinants, les titres sont parfois aussi un peu grinçants et étourdissants mais qu’importe, Tomorrow’s World maîtrise son sujet. La machine est bien huilée. Une atmosphère lourde, une (parfois deux) voix lascive(s), des rythmiques répétitives, on aime se laisser prendre à leur jeu lo-fi : une balade en voiture, plutôt aérienne d’ailleurs, et glisser doucement, sensuellement, dans cet aparté musical qui est le leur.
De morceaux quasi épileptiques, on passe à des salves de douceur. Cyclique, l’album peut surprendre par ses extrêmes, mais plus on l’écoute, plus on est envouté ; Inside referme magistralement la boucle de sur ces 11 titres « lynchiens  ».

Tomorrow’s World, disponible depuis le 8 avril 2013.