Le Festival Parizone@Dream : session de rattrapage

Il y a quelques jours se tenait à la Gaité Lyrique, le festival Parizone@Dream. A cette occasion, la Parisine a fait connaissance avec la création numérique et ses multiples talents.

Parizone Dream

Parizone@Dream, c’est un rendez-vous culturel annuel qui invite le grand public à découvrir, mais surtout expérimenter des œuvres artistiques intimement liées aux nouvelles technologies. C’est ainsi que nous avons découvert Avoka, un collectif qui, en mélangeant plusieurs dispositifs sensoriels : images, musique, manipulation d’objets, offre une exploration transdisciplinaire des possibilités numériques. Son Dyskograf est d’ailleurs  programmé à La Cinquième Nuit de l’Improvisation, au théâtre du Châtelet, ce jeudi 13 juin. Le duo Scenocosme nous a lui aussi fasciné avec Lights Contacts, un instrument sonore, qui en lieu et place de cordes ou de touches, nécessite la participation de plusieurs spectateurs. En contact les uns avec les autres, reliés à l’installation, se produisent des variations lumineuses et sonores. Une sorte de photomaton 2.0 tout en distorsions, figure aussi parmi les jolies surprises de ce Parizone@Dream. Imaginé par Djeff Regottaz et Guillaume Evrard, le résultat, drôle et surprenant, est disponible sur SlitMyGiff.com. La série d’objets 2067 de David Guez questionne notre rapport aux choses en nous permettant de nous projeter tour à tour dans l’avenir ou le passé. L’horloge est actuellement exposée sur la cheminée du Grand Foyer à la Gaité et permet de remonter le temps… sonore.