Il était temps, le film d’amour de cette fin d’année

Film Il était temps

Richard Curtis a toujours été fort dans ce genre : tour à tour scénariste et/ou réalisateur des succès qu’ont été « Quatre Mariages et Un Enterrement », « Coup de Foudre à Notting Hill », la saga Bridget Jones, « Love Actually » ou encore « Good Morning England », rien que ça ! La bonne surprise de cette nouvelle aventure s’appelle Domhnall Gleeson, un roux un vrai comme on en voit trop peu au cinéma. Vous avez peut-être déjà vu son minois dans la saga Harry Potter où il jouait un fils de la famille Weasley, ou encore dans les films « Anna Karenine » et « Never Let Me Go ». Pour celles qui le découvriront dans ce film, on parie que vous allez fondre devant ce grand gentil (et grand romantique) qui essaie de se dépêtrer tant bien que mal avec le don familial que son père lui révèle après une soirée de réveillon : la capacité à voyager dans le passé pour modifier des événements de sa vie qui ne se seraient pas déroulés comme prévus. Bien entendu notre héros Tim va s’en servir pour conquérir et garder la femme de sa vie, la touchante Rachel McAdams.

Le film revisite les clichés, et la fin peut paraître cucul et prévisible. Il n’empêche que Curtis garde tout de même une fraicheur propre à son cinéma, une fraicheur qui fait que même si l’on a vu le même genre de situations 100 fois, dans ses films ça passe toujours mieux, toujours plus finement. Je vous mets au défi de ne pas rire, ou de ne pas sortir de la salle de cinéma avec une folle envie de redécouvrir avec des yeux émerveillés la réalité du quotidien qui vous rattrape déjà. Alors merci Richard Curtis. Car même adulte, vos contes de fées marchent toujours aussi bien et laissent un goût de bonheur dans le coeur, même plusieurs jours après.

« Il était temps », réalisé par Richard Curtis. Avec Domhnall Gleeson, Rachel McAdams, Bill Nighy. Actuellement au cinéma.