Film : Jeune et Jolie, entre adolescence et prostitution

jeune et jolie le film de françois ozon

Le propos du film a très vite intrigué le public et la presse : l’histoire d’une jeune fille de 17 ans, Isabelle, qui décide du jour au lendemain de se prostituer sans aucune raison apparente. A juste titre, on pouvait craindre un film malsain, tordu, et assez dérangeant. Mais ici, il est question de l’adolescence avant tout, au final la prostitution n’est qu’un prétexte. Un prétexte pour suivre une ado dans son rapport au monde adulte, à sa propre image de fille qui évolue en femme.

C’est aussi là qu’est le problème. Même si c’est le sujet principal du film, le manque de raisons qui motive cette jeune fille à coucher avec des hommes contre de l’argent laisse le spectateur un peu perplexe, et surtout assez perdu. Malgré ce gros souci de scénario, les personnages sont attachants : Géraldine Pailhas nous touche en mère dépassée, Frédéric Pierrot dans le rôle du beau-père apporte un peu de légèreté. Le personnage d’Isabelle est complexe : beaucoup plus mystérieuse que les jeunes filles de son âge, son visage exprime peu d’émotions, et à la longue on trouve ça dommage.

Le résultat ? Un film osé qui passe pourtant à côté de son sujet. De bonnes intentions, mais trop d’interrogations à la sortie du cinéma pour estimer que le film a rempli son contrat. Au plaisir de revoir Marine Vacth à l »écran en tout cas !

Jeune & Jolie, de François Ozon, avec Marine Vacth, Géraldine Pailhas, Frédéric Pierrot. Actuellement au cinéma.

KIKO_PromoRossetti_728x90