Christine and the Queens, la folle musique des reines

Découverte par hasard dans une petite salle de Rennes il y a quelques mois, Christine and the Queens est un ovni qui vous chamboule l’esprit, une révélation comme on aimerait en voir plus souvent.

clip christine and the queens by Frederico Cabrera

Au début, on reste un peu interloqué par cette belle silhouette blonde qui arrive seule sur scène, chaussée de mocassins à paillettes. Puis, elle allume un Mac posé dans un coin, et soudain la magie opère ! Une voix sacrément plaisante, des pas de danse ultra gracieux, une musique déroutante qui reste dans la tête. On se laisse peu à peu prendre au jeu, on dodeline de la tête, on tape du pied. Christine (aka Héloïse à la ville) a réussi à convaincre, si ce n’est enchanter un auditoire qui ignorait son existence une heure avant. Entre deux morceaux elle s’amuse avec le public d’un humour qui fait mouche. Une garantie de plus qu’on ne l’oubliera pas de sitôt.

Bingo ! Après un premier EP « Mac Abbey » sorti l’an dernier, Christine and the Queens revient conquérir la France avec un opus mystérieusement intitulé « Nuit 17 à 52 » disponible depuis lundi. Fidèles à l’identité du groupe, ces cinq nouveaux titres jouissent d’une rythmique endiablée, ponctuée de synthés survoltés.

Coup de cœur assuré ! On attend impatiemment les prochaines dates de concerts.

©Frederico Cabrera
KIKO_PromoRossetti_728x90