L’Île au Thé, Annick Goutal Impossible de résister aux effluves évanescents de l'Île au Thé. Les notes fraîches de mandarine et de thé fusent en tête et nous emmènent en terres coréennes, sur l'île de Jeju plus précisément, là où la maison Annick Goutal est allée puiser son inspiration. Puis s'invite l'osmanthus et ses…" /> Parfum Femme : 6 créations pour vos journées ensoleillées

Parfums : 6 créations pour vos journées ensoleillées

L’Île au Thé, Annick Goutal

Impossible de résister aux effluves évanescents de l’Île au Thé. Les notes fraîches de mandarine et de thé fusent en tête et nous emmènent en terres coréennes, sur l’île de Jeju plus précisément, là où la maison Annick Goutal est allée puiser son inspiration. Puis s’invite l’osmanthus et ses accords suaves et fruités qui signent un jus tout en fraîcheur et en féminité.

L’Île au Thé, Annick Goutal, Eau de Toilette, 50 ml, 79 € et 100 ml, 109 €.

Aromatics in White, Clinique

Derrière sa robe blanche, Aromatics in White révèle une fragrance tentatrice et hypnotisante. Les premières notes dévoilent une feuille de violette magnifiée par le ciste ambré et le poivre de Sichuan. Le cœur se révèlent alors sur un triptyque d’une féminité absolue : essence d’eau de rose, fleur d’oranger et patchouli se mêlent dans un équilibre parfait. En fond, ambre gris, benjoin et musc signent un sillage sophistiqué et magnétique.

Aromatics in White, Clinique, Eau de Parfum 30 ml, 49 € / 50 ml, 69 € et 100 ml, 102 €.

Sole Di Capri, Lancaster

Nous voilà presque déjà en été avec ce jus Lancaster, une petite bombe de soleil, une  explosion d’agrumes italiens et de figues mûres qui nous transporte au bord de la Méditerranée. Des notes de fleurs blanches (tiaré, tubéreuse et ylang-ylang) se libèrent, solaires et gourmandes, avant que le benjoin, le vétiver et le cèdre n’apportent une dernière touche de chaleur à cette composition résolument estivale que l’on peut porter à même la peau sans aucune crainte.

Sole Di Capri, Lancaster, Eau de Toilette, 100 ml, 54,50 €. Édition limitée.

Ostara, Penhaligon’s

Symbole parfait du printemps, la jonquille est la star de la dernière création Penhaligon’s, Ostara. Un jus solaire et euphorisant qui démarre sur des notes de baie de genévrier, d’absolu de feuilles de violette, de menthe, d’aldéhydes, de cassis et de clémentine. Un cœur floral mêlant jacinthe, cyclamen et aubépine met en scène la star de ce jus, l’absolu de narcisse, caressé par la chaleur de la cire d’abeille. L’ambre, la vanille et le benjoin signent eux un fond sensuel qui laisse un sillage ensoleillé, annonciateur d’un été plein de promesses.

Ostara, Penhaligon’s, Eau de Toilette, 50ml, 95€ et 100ml, 120€

Ostara est disponible dans toutes les boutiques Penhaligon’s, Grands Magasins et en ligne sur http://www.penhaligons.com/

Rose Privée, L’Artisan Parfumeur

Implacablement féminine, la rose de mai se fait ici mystérieuse avant de se livrer plus sensuelle que jamais. Sublimée par le magnolia, l’œillet et le lias, la reine des fleurs nous surprend dans cette création audacieuse qui l’associe au foin et au piquant du basilic. Elle se révèle ainsi, moderne, chaleureuse et plus précieuse que jamais.

Rose Privée, L’Artisan Parfumeur, Eau de Parfum, 50 ml, 90 € et 100 ml, 120 €.

Florabellio, Diptyque

Avec Florabellio, Diptyque nous emmène au cœur d’une rêverie. On se laisse porter par la fraîcheur des embruns jusqu’au cœur d’une création fleurie qui mêle la douceur des fleurs de pommier et les notes abricotées des bourgeons d’osmanthus. Romantique et audacieuse, cette fragrance laisse un sillage terriblement troublant grâce à ses notes de grains de café et de graines de sésame qui, torréfiés, délivrent toute leur suavité.

Florabellio, Diptyque, Eau de Toilette, 50 ml, 70 € et 100 ml, 90 €.

Par Sarah Sainton